Azawad : Une pure invention de la France pour s’approprier le pétrole malien

Dans l’histoire du Mali, les Touaregs (Tamasheq) n’ont jamais eu une histoire propre à eux-mêmes, jamais.
Fouillez dans tous les grands empires, vous n’en trouverez pas. Les Touaregs ont toujours pratiqué une vie de transhumance de pays en pays, selon les saisons. C’est pourquoi les colons français les ont toujours appelés : «les populations nomades de nos colonies». Les colons français n’ont jamais pu maîtriser le déplacement permanent de pays en pays des Touaregs.
Ce mode de vie de transhumance est le seul pratiqué par les Touaregs depuis des siècles et des siècles. C’est ainsi qu’ils ont échappé à l’esclavage de la colonisation française. Si les Touaregs sont au Mali aujourd’hui, demain ils seront au Niger ; le lendemain, ils seront en Libye, ensuite en Algérie, puis en Mauritanie et au Burkina Faso. C’est ainsi qu’ils ont toujours vécu au fil des siècles et les colons français n’ont jamais pu les suivre dans ce déplacement permanent. Ces Touareg n’ont jamais payé un centime de franc comme impôt aux colons français. Ils n’ont jamais été recrutés dans l’armée française pour aller défendre la «mère Patrie» coloniale française.
Aucun Tamasheq n’a fait les deux (2) guerres mondiales de 1914- 1918 et de 1939-1945. Parmi les Touaregs vous ne verrez aucun ancien combattant de ces deux guerres mondiales. Les colons français ont toujours appelé les Touaregs les «Gitanes de l’Afrique». Cette histoire de l’Azawad est donc une pure invention de la France pour avoir la mainmise sur les gisements de pétrole se trouvant dans le sous-sol malien.

source