CAN 2017: La victoire s’impose aux Aigles

Troisième de la poule D à égalité de point (1point) avec l’Egypte (2e, 1point) qu’il a tenue en échec lors de la première journée de la CAN 2017, le Mali a l’occasion de reprendre les commandes du groupe face au leader, le Ghana, vainqueur de l’Ouganda (1-0) en journée inaugurale  le mardi 17 janvier dernier. En cas de succès ce samedi 21 janvier (à 16h GMT), les Aigles du Mali passeront en tête de la poule en attendant le second match du groupe entre l’Egypte et l’Ouganda (19h GMT). Ainsi, la qualification pour les quarts de finale serait en grande partie acquise.

Opposé au leader de groupe, le Ghana, le Mali joue un match très important ce samedi pour sa survie à la CAN Gabon 2017. En cas de succès des Aigles, les cartes seront complément redistribuée alors qu’une victoire ghanéenne enverrait les Black Stars en quarts de finale et réduirait par la même occasion les chances de qualification malienne. Face à une équipe du Ghana qui n’a pas convaincu bon nombre d’observateurs contre le petit poucet ougandais (1-0, un but d’André Ayew sur penalty), le sélectionneur des Aigles, Alain Giresse,  doit jouer beaucoup plus offensif que lors de la fois dernière contre l’Egypte. Satisfait de son Onze de départ , la solution pour Giresse pourrait venir du banc de touche au cas où les titulaires ne donneraient pas satisfaction. Pour cela, des virevoltants joueurs tels que Moussa Doumbia et Ives Bissouma devront être à l’affût pour apporter plus d’animation devant surtout que le technicien français admet la méforme de Bakari Sako et Sambou Yatabaré: »Bakari Sako a un problème de rythme, Sambou la même chose. Sauf que ce sont des joueurs qui ont de l’expérience. »

Vainqueur du Ghana en petite finale de la CAN 2012 ici au Gabon, Alain Giresse connait bien les Black Stars qui l’on battu 2 fois en phase de poule avant s’incliner autant de fois en match de classement. »Le Ghana c’est un football technique, de préparation, de possession de ballon alors que l’Egypte était dans un autre registre. Donc c’est deux footballs différents. Il faudra s’adapter à ce jeu et être en place pour justement faire  la performance que l’on souhaite », conclut-il.

Source