DIRECT ÉLECTION USA – Le scénario catastrophe se dessine pour les démocrates : Trump est désormais le favori de l’élection américaine.

07:20 : Donald Trump devrait remportera les 6 grands électeurs de l’Utah, selon les projections de CNN. Il resterait alors une poignée d’Etats où le résultat n’est pas encore connu. Parmi eux, la Pennsylvanie, un état qui n’a pas voté pour un candidat républicain à l’élection présidentielle américaine depuis 1988. Les autres Etats qui n’ont toujours pas livré leur verdict sont le Michigan, le New Hampshire et le Wisconsin.

07:16 : Sur l’économie, Donald Trump a promis la baisse générale des impôts, avec l’instauration d’un taux maximum d’imposition sur les revenus passant de 39,6 % à 33 %. Il veut aussi baisse l’impôt sur les sociétés de plus de moitié, pour le passer à 15 % contre 35 %. Il a mis dans son programme une augmentation du salaire minimum jusqu’à 10 dollars. Il veut le démantèlement de toutes les instances de tutelle de l’Etat sur les banques privées, la suppression de l’impôt sur les successions. Il prône une renégociation de la présence des Etats-Unis au sein de l’OMC. Ce qui lui colle une étiquette de protectionniste.
Sur l’environnement, Donald Trump veut remettre en cause l’engagement des Etats-Unis sur le traité de Paris sur le climat (COP 21) et arrêter les financements publics pour la lutte contre le réchauffement climatique. Il est pour la relance de la production de charbon et le développement de la fracturation hydraulique.

07:11 : Rappel du programme de Donald Trump. parmi les propositions chocs du candidat républicain, on trouve l’intervention armée en Syrie contre Daesh. Donald Trump veut lancer une opération militaire pour récupérer les puits de pétrole aux mains de l’organisation terroriste. Il veut aussi revenir à la menace nucléaire et veut se rapprocher de Poutine et de la Russie. En terme d’immigration, il veut expulser de 5 millions de clandestins, revenir sur le droit du sol et construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. Sur la sécurité, il veut systématiser les fouilles au corps. Favorable au port d’armes, il veut un permis fédéral, autrement dit un passport pour une arme dans tous les Etats.

06:34 : Chez les partisans de Trump, c’est l’euphorie. Les militants républicains multiplient les attaques contre Clinton, au son de « Lock her up » (littéralement « enfermez-la »). Cette chanson, faisant référence aux accusations de corruption portées par Donald Trump à l’encontre de son adversaire, est devenu un chant de ralliement pour ses fans. Devant la Trump Tower, il est chanté allègrement. Donald Trump a indiqué qu’il voulait poursuivre et « enfermer » Clinton s’il était élu.

06:32 : Une ultime lueur d’espoir chez les démocrates ? Selon l’agence AP, Hillary Clinton devrait l’emporter dans le Nevada. Cet Etat est l’un des derniers auquel peut se raccrocher l’ancienne secrétaire d’Etat. S’il était perdu, cela confirmait d’emblée la victoire de Trump. Le suspense devrait encore durer quelques minutes.

06:29 : LE POINT – A 6h30 environ Donald Trump mène assez largement devant Hillary Clinton avec 245 grands électeurs contre 209. On rappelle qu’il faut atteindre la barre des 270 grands électeurs pour devenir président des Etats-Unis. Donald Trump a pris une option plus que sérieuse sur la victoire il y a une heure environ, en remportant quatre Etats clés : l’Ohio, l’Iowa, la Floride et surtout la Caroline du Nord, qui était sans doute l’Etat dans lequel la balle de match aurait lieu. Au vu des résultats, il semble aussi acquis que le Congrès restera du côté républicain. Voilà qui devrait donner un pouvoir accru à Donald Trump si la tendance était confirmée dans les minutes qui viennent.

06:25 : A l’échelle américaine comme à l’échelle mondiale, c’est un véritable séisme qui a lieu. Donald Trump inquiète à la fois diplomates et financiers pour la politique qu’il entend mener. . Adepte du protectionnisme, d’une politique internationale plus musclée dans sonprogramme, Trump provoque actuellement une chute de la bourse. Le Dow Jones a chuté de plus de 3 % , soit 680 points alors qu’il était descendu de 540 points après le 11 septembre.. Au Japon Nikkei a chuté de 2,2 % quelques heures après l’ouverture. L’euro s’envole actuellement face au dollar. Côté diplomatie, c’est aussi la consternation.

06:19 : Dans le QG de Clinton, la défaite est déjà palpable. Les visages sont fermés, on pleure et parfois même on prie. C’est bien un coup de tonnerre qui est en train de s’abattre. Des reporters français rapportent qu’ils ont été interdits de filmer ou d’interroger les militants. Si la victoire de Donald Trump se confirmait, il s’agirait d’abord d’un camouflet pour les sondeurs et les médias qui avaient tous avancé avec une certaine certitude la victoire de Clinton (Linternaute.com ne faisant pas exception évidemment). Ce serait aussi un coup dur pour Barack Obama lui même qui, malgré sa popularité et son investissement dans cette campagne, n’a pas réussi à convaincre. C’est sans doute son bilan, loin des espoirs qu’il avait fait surgir en 2008 qui entrera en ligne de compte pour analyser cette défaite démocrate qui se profile.