Lutte contre le terrorisme : LA RUSSIE PRETE A AIDER MILITAIREMENT LE MALI

Cette aide se traduira par la fourniture d’armes et la formation des militaires. Un appui précieux

«La Russie est disposée à livrer des armes au Mali pour lutter contre le terrorisme», a annoncé hier le vice-ministre des Affaires étrangères et représentant spécial du président russe Vladimir Poutine pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Mikhaïl Bogdanov, en visite de travail dans notre pays. Il a fait cette déclaration à la presse à l’issue d’une séance de travail qu’il avait coprésidée avec le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop, au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine. L’envoyé spécial du président Vladimir Poutine a aussi mentionné le renforcement de la coopération militaire par la formation des militaires maliens. Au cours de la séance de travail, les parties malienne et russe ont affiché leur volonté de renforcer la coopération bilatérale, en intégrant d’autres domaines comme le développement du partenariat entre opérateurs économiques, notamment la création de sociétés privées mixtes dans les secteurs des équipements, du transport aérien, des mines, de l’énergie renouvelable. Dans son intervention, le vice-ministre russe des Affaires étrangères a rappelé que les deux pays ont fêté, l’année dernière, les 55 ans de leur coopération basée sur le respect mutuel et la non ingérence. Mikhaïl Bogdanov a souligné que les présidents Ibrahim Boubacar Kéita et Vladimir Poutine ont aujourd’hui une réelle volonté de donner un nouvel élan à cette coopération historique. Par ailleurs, le ministre russe a réaffirmé l’attachement de son pays à l’unité et à l’intégrité territoriale du Mali. «La Russie est disposée à aider le Mali à lutter contre le terrorisme et à assurer son développement économique», a-t-il indiqué. «La Russie suit de très près tous les événements qui se passent au Mali et autour du Mali. En tant que membre du Conseil de sécurité de l’ONU, la Russie pense que les problèmes africains doivent être résolus par les Africains», a-t-il ajouté. De son côté, le ministre Abdoulaye Diop s’est félicité de la visite de la délégation russe au Mali, une visite qui intervient au moment où notre pays a besoin de la solidarité internationale pour faire face au terrorisme et à d’autres problèmes sécuritaires. «Cette visite est une occasion de relever le niveau des relations de fraternité et d’amitié qu’entretiennent les deux pays. Elle s’inscrit aussi dans le cadre du renforcement de la coopération de partenariat et de solidarité », a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine a salué l’attachement de la Russie à l’unité et à l’intégrité territoriale du Mali, une position que celle-ci défend dans toutes les instances internationales. «Nous saluons le président russe et son gouvernement pour leur soutien constant au Mali. La Russie a toujours voté les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Mali. Ce n’est pas une surprise pour qui connaît l’histoire des relations des deux pays. La Russie reste un partenaire stratégique pour le Mali pour la défense de sa souveraineté», dira le ministre Diop, ajoutant que notre pays est fier de ses nombreux cadres formés en Russie. Il a aussi souhaité l’accompagnement du pays de Vladimir Poutine pour la stabilisation de notre pays et dans la lutte contre le terrorisme. Le ministre Diop dira ensuite que le président de la République, le gouvernement et le peuple du Mali restent déterminés pour la paix dans notre pays. «Il y a eu des avancées mais il y a aussi des difficultés», a-t-il indiqué. Pour relever les défis, le chef de la diplomatie estime que le Mali a besoin du «partenariat avec la Russie» et «non de solutions prescrites».

Source: